En partenariat avec

Colloque "Jardins et végétal, patrimoines du Val de Loire"

Du 24 novembre au 25 novembre 2017
CESR - Intelligence des Patrimoines
Publié le 19/09/2017

Pour clore la saison culturelle « Jardins en Val de Loire 2017 », la Mission Val de Loire et le Centre d’études supérieures de la Renaissance, à travers le programme Ambition Recherche Développement (ARD) Intelligence des Patrimoines, organisent une manifestation scientifique autour de cette thématique les 24 et 25 novembre 2017. Cet évènement rassemblera des acteurs scientifiques de plusieurs disciplines et des acteurs socio-économiques des Régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire pour réaliser un état des lieux de la recherche et des expériences professionnelles autour des thèmes suivants :

Session 1 - Les jardins en Val de Loire : objets patrimoniaux et objets d’étude

Session 2 - Création, recréation, restitution

Session 3 - Jardins et biodiversité

Session 4 - Jardins et développement socio-économique (Filières du végétal et du tourisme)

Table-ronde - Les jardins de demain : enjeux et risques

Présentation

Depuis 2000, l’inscription du paysage culturel du Val de Loire au patrimoine mondial de l’Unesco reconnait des valeurs universelles dans une « civilisation paysagère » caractérisée par de remarquables aménagements de l’espace et des patrimoines reconnus. L’articulation entre jardins et végétal ancrée dans ce territoire ligérien est donc très étroite : elle s’inscrit dans une histoire du temps long avec une grande variété des formes et des expressions, un développement socio-économique et écologique qui expliquent la place déterminante du Val de Loire dans les innovations horticoles et végétales. 

Depuis la Renaissance en effet, des espaces de nature y sont ordonnancés en s’inspirant de modèles imaginés par les humanistes. La célèbre métaphore du « Jardin de la France » utilisée depuis le XIVe siècle (Franciae viridarium) est significative du rapport entretenu entre jardins et  paysages en Val de Loire. Avec l’édification d’exceptionnelles résidences royales et princières, cette métaphore, définitivement réservée aux paysages ligériens, sera encore appuyée par le déploiement des jardins botaniques, parcs, jardins fleuristes et pépinières où sont acclimatées les plantes venues des Indes et du Nouveau Monde. Ce sont aussi les jardins potagers et fruitiers, qui sous l’effet de la pression foncière quittent l’espace urbain pour devenir maraîchers. 

Ce patrimoine horticole et paysager dépend donc d’un savoir botanique ancestral, à redécouvrir. A travers le rapport ancien qu’ils entretiennent avec le paysage, les jardins du Val de Loire forment un héritage, un patrimoine vivant, à la fois préservé et renouvelé. Aujourd’hui, à partir de ce bien commun, se sont développées différentes activités de recherche et de développement, aussi bien dans la conduite des cultures, la conception des aménagements paysagers, la recréation/restitution de jardins historiques, la valorisation culturelle du « patrimoine vert », que dans la gestion écoresponsable de ces espaces.

Infos pratiques

Vendredi 24 novembre à l'Université de Tours

Samedi 25 novembre à l'Abbaye Royale de Fontevraud.

Programme définitif et inscriptions début octobre