La maison conventuelle est construite à partir de 1821 pour abriter la communauté des sœurs au service de l’éducation et des soins aux malades. A l’intérieur de l’enceinte, un vaste potager utilitaire nourrit environ une soixantaine de religieuses. Le parc paysager qui longe les bâtiments est partiellement boisé et agrémenté de fabriques.